Le monde actuel est basé sur la peur, et c’est d’autant plus prégnant en ces temps de Covid-19. La peur doit-elle guider nos actions ou être considérée comme un signal d’un nœud interne à dénouer ? Ou bien les deux ?

Vous trouverez dans ce 6e épisode de Mist terre : 

Au début

L’introduction musicale habituelle pendant les 30 premières secondes.

Une lettre écrite à la Peur, sur un mode similaire à celui de la lettre à l’Amour.

Le plat de résistance (où il s’agit d’être oui)

Vers 3:55, c’est le début du podcast proprement dit. Il sera question de la peur, omniprésente dans le monde actuel, d’autant plus en temps de Covid-19. C’est la peur qui nourrit le monde de la dualité et de la discorde dans lequel l’humanité est plongé. Et c’est aussi elle qui nous coupe de la Source, de l’étincelle divine en nous.

La peur nous laisse mariner dans notre cocon d’autopréoccupation, donne du carburant à nos pensées les moins élevées, nous faisant oublier qu’en tant qu’humains, notre mission est de retrouver le divin en nous, de devenir co-créateurs avec la Source de toute vie.

Une question se pose  : et si la peur pouvait être un message nous intimant de revenir à nous, de nous retourner vers l’essentiel, l’essen-ciel ? Et si on pouvait passer à un monde basé sur la confiance en travaillant nos divisions intérieures et extérieures ?

Concrètement

À partir de 09:00 environ, que peut-on faire concrètement avec nos peurs ?

Il sera question de l’antidote de la peur : la confiance et l’amour. De quoi faire avec nos peurs quand elles sont là. Et d’un moyen de se sortir de son cocon d’autopréoccupation ou des pensées obsédantes basées sur la peur : être au service. Se donner, donner de son temps, sortir de soi. Et par là-même se reconnecter aux autres et à la Source.

Pour finir

Ce podcast, plus court que les précédents, ne prétend pas faire le tour de la question mais il donne quelques clés, pose quelques questions qu’il s’agit d’habiter si nous ne souhaitons pas (plus) vivre dans un monde basé sur la peur.

Une citation, non présente dans le podcast : “Si vous vivez en Lui – il n’y a plus de peur” (Dialogues avec l’ange p. 249). Autrement dit, quand on sort de soi comme je le propose, pour se connecter, en notre for intérieur, à la Source, il n’y a plus de peur. On en revient toujours là.

J’ai vécu la grâce récemment d’un lever de voiles du mystère de mon être. J’y ai puisé mon trésor intérieur, touché à mon JE SUIS. J’ai intégré sur tous mes plans ce retournement vers la Source qui est proposé à chaque humain. Et c’est l’occasion de partager comment je procède pour approcher le Mystère, de donner quelques clés à celles et ceux qui ne savent comment le contacter.

Voici ce que vous allez trouver dans ce cinquième épisode de Mist terre (écouter le premier épisode pour découvrir l’intention de ce podcast).

Comme d’habitude, trente secondes d’introduction musicale.

Suivies par trente secondes de citation du texte associé à la carte “Mystère” du jeu-livre Oumrazaï de Marie-Christine Chambon (Editions Arcana Sacra ).

Puis de 01:00 à 18:45 environ, je raconte ce que j’ai vécu ces dernières semaines qui m’a conduite à lever les voiles du Mystère autour de ma blessure d’enfant mal-aimée, pas aimée pour qui elle était. Et quel trésor j’ai puisé dans cette exploration des signes qui m’étaient donnés dans ma vie quotidienne par la Source, par la Vie. Des signes qui sont apparus sous diverses formes : situations, messages reçus, cartes tirées dans des jeux de tarot ou d’oracle, discussions, lectures…

À partir de 18:45 jusqu’à la fin, je donne quelques clés indispensables selon moi si l’on veut suivre ces signes et approcher de son Mystère et de celui de l’Homme. Et je mets l’accent, comme dans les autres podcasts, sur l’importance de l’attention que l’on doit décider d’avoir envers sa vie intérieure comme envers les signes et cadeaux de la Vie.

Mist terre est un podcast poético-sensible, donnant des clés pour lever les brumes du Mystère. Mist en anglais, c’est le brouillard. Il symbolise ici les voiles qui nous séparent de la Source et de nos mystères intérieurs.

Dans ce troisième épisode de Mist Terre, j’aborde un sujet qui me passionne : l’amour, vu ici sous l’angle des relations amoureuses. Parce que c’est mon moyen privilégié de connexion à la Source, et parce qu’aimer est le travail le plus important et enthousiasmant que j’ai à faire au cours de ma vie d’humaine, de mon point de vue.

Voici ce que vous allez y trouver :

De 0:00 à 0:35 :  l’introduction musicale composée et interprétée par moi-même

De 0:35 à 5;15 : une lettre à l’Amour que j’ai écrite

De 5:15 à 6:25 : le début du podcast

De 6:25 (environ) à 7:10 : la définition du Mystère et son lien avec l’amour selon Marie-Christine Chambon, l’autrice du jeu/livre Oumrazaï

De 7:10 à 9:50 : comment cette citation résonne avec mon vécu

De 9:50 à 13:30  : retour sur la lettre à l’Amour du début et sur l’amour vu comme un travail, notamment avec L’art d’aimer d’Erich Fromm.

De 14:00 à 19:30 : itinéraire d’une relation depuis la rencontre-branchement direct à la Source à la relation mature, en passant par l’histoire de la séparation et des blessures de chacun qui se rejouent et nous invitent à les transformer, les transmuter.

De 19:30 à 21:20 : un résumé de ce qui a été dit jusque là.

De 21:20 à 28:50 : 5 clés qui permettent de mieux vivre les relations en levant aussi les voiles du mystère

De 28:50 à 31:00 : un résumé des clés données 

De 31:00 à la fin : une citation du livre Conversation amoureuse de Jacques Lusseyran.

Mist terre est un podcast poético-sensible, donnant des clés pour lever les brumes du Mystère. Mist en anglais, c’est le brouillard. Il symbolise ici les voiles qui nous séparent de la Source et de nos mystères intérieurs.

Continue reading →

Mist terre est un podcast poético-sensible, donnant des clés pour lever les brumes du Mystère. Mist en anglais, c’est le brouillard. Il symbolise ici les voiles qui nous séparent de la Source et de nos mystères intérieurs.

Continue reading →