Et si, plutôt que d’accorder du crédit et du temps à ses ombres, comme celles de notre critique intérieur, il valait mieux nourrir sa lumière intérieure ?

Au menu de ce nouvel épisode du podcast  “Parole de lumière, des paroles à écouter avec le cœur”, un partage sur la levée ces dernières semaines de mon critique intérieur, et la leçon que j’en ai tirée : nourrir la lumière que je suis plutôt que tourner mon attention vers ce critique et ce qu’il me dit.

Après l’introduction musicale le podcast commence par un texte issu de L’oracle de Marie, d’Alana Fairchild, et qui concerne la carte Notre Dame de la Naissance de l’âme.

Puis j’explique comment mon critique intérieur a pris de la place ces dernières semaines. Et comment, par divers biais, j’ai été amenée non pas à me plonger dans cette ombre, à chercher à dialoguer avec elle particulièrement, ni à vouloir résoudre cette montée de critique intérieur comme un problème. Mais plutôt à me plonger dans la splendeur, la lumière que je suis. A l’embrasser pleinement.

Vers 4:00, je partage un passage de Dialogues avec l’ange qui illustre parfaitement cette nécessité, contre les ténèbres, de nourrir son feu intérieur, sa lumière et qui finit par cette magnifique phrase : “Les ténèbres ne peuvent pas croître, seule la lumière peut faiblir”.

Laisser un commentaire