Samhain dans la spiritualité celtique

31 octobre 2020

Que représente vraiment Samhain/Halloween dans la tradition celtique ? Voici les aspects spirituels de cette fête traditionnelle du 31 octobre. Avec un rituel pour chasser l’indésirable et une méditation guidée.

En ce 31 octobre, j’ai voulu préparer un rituel de Samhain en cette année où la fête tombe aussi le jour de la lune bleue d’octobre (deuxième pleine lune du mois). Pour m’inspirer, j’ai repris une de mes ressources : Vivre la tradition celtique au fil des saisons. Et, parmi toutes les riches informations de ce livre, j’ai sélectionné celles qui pourraient nourrir mon rituel. Et je me suis dit qu’elle pourraient aussi vous donner des clés de compréhension de cette fête sur le plan spirituel. Les voici, avec un rituel et une méditation guidée audio.

À Samhain, nous apprenons par la séparation et nous laissons mourir ce qui n’est plus utile dans nos vies, ce qui ne nous convient plus. Ayant récolté les fruits de la culture de notre âme cette année, nous commençons maintenant à nettoyer nos champs intérieurs. À ôter les chaumes qui y restent. En faisant cela, nous nous alignons sur le cycle cosmique de la mort et de la renaissance.

Un rituel pour lâcher prise et chasser l’indésirable

Posez-vous ces 3 questions et écrivez une liste pour chacune :

  • Quelles vieilles habitudes, tendances, et manières d’être ne vous servent plus, à vous et à vos relations ?
  • Quelles sont les choses du passé qui affectent de manière négative le bien-être de votre famille ou de votre communauté, et qu’il conviendrait d’oublier ?
  • De quoi faudrait-il débarrasser notre planète pour qu’elle soit en meilleure santé ?

Choisissez UNE chose pour chaque question que vous souhaitez vraiment voir partir. Puis prenez un morceau de fil, de ficelle ou de corde. Faites trois nœuds avec, un pour chaque question. En réalisant chacun des nœuds, visualisez chaque situation clairement en en imaginant chaque aspect comme étant fermement lié dans le nœud. Enterrez la ficelle nouée là où la pluie, le vent et le soleil ne peuvent la toucher et laissez-la pourrir.

L’enseignement de l’Ombre

Samhain nous enseigne au sujet de notre Ombre. Les peurs, les aveuglements, la négativité, et les questions non résolues, quant à nous-mêmes et la vie en général, doivent en effet être reconnues, acceptés, récupérés avant que nous atteignions notre totalité. Une grande partie du pouvoir de la spiritualité celtique réside dans cette volonté d’embrasser notre côté sombre. Plutôt que de mettre son insistance à nous faire tourner vers la lumière, la Déesse Sombre des Celtes nous fait descendre, pour nous mettre face à notre obscurité cachée. Car, comme Jung l’a dit : « On ne devient pas illuminé par d’imaginaires figures de lumière, mais en rendant consciente l’obscurité ».

Tous les aspects Vieille Sorcière de la Déesse des Celtes jouent le rôle de gardienne du seuil, le personnage qui garde l’entrée des plans intérieurs. Elle est la Reine de l’Air et de l’Obscurité, qui incarne notre Ombre d’une façon terrible mais elle n’est pas le mal en elle-même. Elle ne fait que réfléchir vers nous notre propre faiblesse, nos illusions, nos peurs. Si nous ne pouvons pas faire face à notre négativité, nous ne sommes pas prêts à aller plus avant sur le chemin spirituel. Si nous pouvons rencontrer l’Ombre avec équanimité, son apparence terrible se dissout, et nous sommes initiés à de profondes vérités et réalités.

Méditation de Samhain : La chaise de la vieille

Méditation guidée de Samhain

Ce peut être une méditation très profonde qui peut être répétée plusieurs fois. Vous pouvez vouloir écrire ce que vous éprouvez ou avez vécu rapidement afin de de pouvoir le relire plus tard.

Laisser un commentaire